Ouvertes le 14 novembre 2022, les assises de la réunion syndicale nationale de la SNCC.SA ont pris fin ce jeudi 8 décembre à Lubumbashi, après avoir procédé à la revisitation de la convention collective au mieux des intérêts des cheminots. L’objectif étant de garantir la paix sociale et la relance de la production de cette entreprise publique de transport multimodal.

C’est sur instructions du Gouvernement de la République via le Ministère du Portefeuille représentant de l’Etat propriétaire que ces assises ont été convoquées à cette fin.

Présidée par le Directeur Général, M. Fabien MUTOMB KAN KATO, la cérémonie de clôture a eu lieu dans la salle frigo en présence du Directeur général adjoint, M. Jacques KAMENGA TSHIMUANGA , des membres du bureau national de la Délégation syndicale nationale (DSN) et de l’intersyndicale, des permanents syndicaux et des délégués syndicaux nationaux ainsi que des directeurs et chefs de service ayant participant à la réunion pour le compte du banc employeur.

La cérémonie a donné lieu à la signature de la convention collective revisitée, par le DG, le DGA, et le vice-président président du bureau de la délégation syndicale nationale, M. Jean Marie Mbayo.

C’était en présence du Directeur des ressources humaines, Mme Jeanne Luta Natshilombo et du conseiller à la DG, M. Henri Théodore Mvumvu Mvanzi.

Dans son mot de circonstance, en réponse à celui du bureau de la délégation syndicale nationale, le DG, M. Fabien Mutomb Kan kato a promis de transmettre fidèlement les meilleurs vœux des cheminots à Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République et Chef de l’Etat . Il a également salué la brillante participation de chacun et de tous à la réussite de ces assises.

Les participants de la réunion syndicale nationale posent avec M. Fabien MUTOMB KAN KATO, DG de la SNCC.SA et le DGA Jacques KAMENGA TSHIMUANGA

Pour le Manager de la SNCC, les travaux se sont déroulés dans les meilleures conditions. Aussi, s’est – t- il félicité de l’assiduité des participants auxdits travaux.

Après avoir reconnu que les cheminots ont consenti d’énormes sacrifices, le numéro un de la SNCC.SA a souligné cependant que la DG n’a jamais hésité un seul instant pour répondre à leurs attentes. La porte de la Direction générale est grandement ouverte vis-à-vis des intérêts des cheminots, a encore soutenu M. Fabien Mutomb qui a exhorté ses partenaires à mettre l’accent sur la motivation des cheminots tout en plaidant pour que des sacrifices soient consentis à tous les niveaux, y compris au niveau du conseil d’administration et de la direction générale de la SNCC.SA. Maintenant que la SNCC.SA amorce la phase de redressement, il faudrait que les cheminots soient directement ou indirectement bénéficiaires de tout ce que nous aurons comme embellie, a affirmé son DG. En effet, a-t-il précisé, les cheminots seront bénéficiaires directement grâce à l’amélioration des conditions de travail et des salaires, ainsi que  » de tout ce que nous essayons de faire ensemble ».

Le DG Fabien Mutomb Kan kato saluant les membres du bureau national de la délégation syndicale nationale de la SNCC.SA

Ils le sont indirectement car la DG a déjà fait appel aux fils des cheminots lors du recrutement des techniciens, des mécaniciens et des soudeurs en 2022. Il en sera de même en 2023, lors de l’engagement des cadres universitaires. La DG de la SNCC.SA agit ainsi ,parce qu’elle est convaincue du fait que le chemin de fer est toute une culture, et comme dans toute culture, il n’existe pas de génération spontanée, explique M. Fabien Mutomb ajoutant que » nos enfants nous ont suivis et observés dans la manière dont nous nous avons servi le chemin de fer, avec beaucoup d’ abnégation ».

Auparavant M. JEAN MARIE MBAYO , Vice- Président de la DSN avait demandé au Directeur Général de la SNCC de transmettre au nom des cheminots les vœux de bonheur ,de longévité et de prospérité de la DSN à SE FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République et Chef de l’Etat.