+243 97 00 58 244 contact@snccsa.com

SNCC: Fabien MUTOMB échange avec une délégation de l’IGF

Le Directeur general de la SNCC a echangé avec une delegation de l’IGF conduite par M.VICTOR BATUBENGA , inspecteur general chef de service adjoint sur des points relatifs à l’encadrement dont la SNCC beneficie de la part de la mission de l’IGF à lubumbashi. c’etait le 27 mars dernier dans son bureau de travail à lubumbashi.
La délégation a eu à apprécier les efforts de la Direction Générale de la SNCC SA dans la recherche des solutions pour améliorer la capacité de transport de l’entreprise et l’état de la voie ferrée. Et ce au regard des acquisitions des 100 wagons porte-conteneurs, de 4 vedettes rapides de ligne, de 10 locomotives de ligne neuves, 8 de seconde main d’une part et d’autre part de la livraison en cours de 30.000 traverses métalliques et de 8.800 tonnes de rail.

L’IGF encourage ses efforts. Et d’aucun saluent et félicitent la Direction Générale de la SNCC SA pour les avancées significatives réalisées avec l’accompagnement de tous les cheminots et marins, et ce dans le cadre du programme du Chef de l’Etat, SE Monsieur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO relatif au redressement de la SNCC SA.

synthèse sur l’actualité

Visite d’une délégation des investisseurs chinois à la SNCC
Le Directeur Général de la SNCC , M.Fabien Mutomb Kan Kato a échangé le lundi 1er avril 2024 au salon vert avec une délégation des investisseurs chinois , conduite par M. Joakin Ngoyi Mukwasa, Administrateur à la SNCC SA. La rencontre a porté sur les opportunités dans différents domaines du chemin de fer afin de contribuer à relever les défis auxquels la SNCC SA est confrontée pour son redressement.

Le DG a associé à cet échange le DGA M. Trésor Kapuku Ngoyi, ainsi que le Directeur des Approvisionnements,M. Stanislas Malandala Kalombo et le Directeur des Achats, M.Anatole Numbi.
Les efforts patiemment déployés par la Direction Générale de la SNCC SA pour améliorer sa capacité de transport et renouveler l’outil de production des unités de trafic méritent d’être soutenus par tous, y compris ceux qui ont un souci manifeste de voir le chemin de fer se relancer.

C’est le sens qu’il faut donner à la visite des investisseurs chinois à la SNCC SA du 29 mars au 2 avril dernier en compagnie de l’Administrateur Joakim Ngoyi Mukwasa. Après la rencontre tenue lundi 1er avril, au salon vert, avec le Directeur Général,M. Fabien Mutomb Kan Kato ,la délégation des investisseurs chinois et l’Administrateur Mukwasa ont effectué mardi 2 avril une descente dans les installations de la SNCC SA pour s’informer de l’état des équipements et des infrastructures.

L’usine de fabrication des traverses en béton bi bloc (UTBA) et le four à traverses métalliques ont fait l’objet de la visite guidée par le Directeur Adjoint de la Direction des infrastructures ferroviaires, M. Kasela Mwana, avant une navette effectuée par tracteur entre la gare de Munama et celle de Baya (11 Km) sous le conduite du Directeur Clément Tshibangu.

Funérailles de feu Emmanuel Mbaya Kaswende.

A son arrivée à la morgue de la clinique SNCC SA, le Directeur Générale Fabien Mutomb Kan Kato a été accueilli par le Directeur Adjoint de la Direction des Ressources Humaines, M.Ekofo Basima qui lui a présenté un proche du défunt (en chemise bleue). Avant de quitter ce lieu mortuaire, le Directeur Général a pris son temps pour consoler et réconforter ce dernier en le tenant de sa main en guise de compassion au deuil qui frappe la famille du défunt.

Tout le monde s’accorde à dire que Emmanuel Mbaya Kaswende est mort au front.
Dans ce contexte, comme l’a décidé le DG Fabien Mutomb Kan Kato, l’illustre disparu méritait un traitement particulier. C’était hose faite le vendredi 5 avril à l’occasion des obsèques organisés de manière à rendre à cet ancien Chef Garde de train voyageurs, des hommages dignes. Partant de la morgue de la clinique SNCC SA de Lubumbashi où a eu lieu la levée du corps, jusqu’au cimetière de Kasangiri en passant par la Paroisse Bethlehem de l’église Méthodiste-Unie pour le culte funèbre, les funérailles ont été à l’image de l’estime que la Direction Générale porte pour ce cheminot mort en mission de service alors qu’il faisait partie de l’équipage de secours du train New Express Diamant Béton.

Son sens d’abnégation et son dévouement n’ont pas laissé le manager de la SNCC SA indifférent. Bien au contraire, Fabien Mutomb Kan Kato dont la magnanimité n’est plus à démontrer s’etait déplacé personnellement ce vendredi là pour déposer une couronne des fleurs sur le cercueil de feu Emmanuel Mbaya Kaswende. Visiblement attristé, le Numéro un de la SNCC SA s’etait également incliné sur la dépouille avant de consoler de vive voix les membres de la famille biologique du défunt.

Suivant les propos tenus par le DG lui-même, ‘’la SNCC SA n’abandonnera pas la famille éprouvée’’. De nombreux cheminots étaient présents. On peut notamment épingler la présence du Directeur Adjoint de la Direction des Ressources Humaines et Affaires Sociales, Ekofo Basima, celle du Président de la délégation syndicale nationale Safila Makanino, du Directeur Nlandu ne Nlaza, de la Direction de Contrôle de Gestion et des Opérations, de l’IG PSF Mugula qui étaient là aux côtés des collègues, amis et connaissances du défunt.

Après la levée du corps de la morgue, le cortège funèbre s’est ébranlé vers le camp Tshamilemba où se situe la Paroisse Bethleem. Le Chef du personnel, M. Kaleta a prononcé l’oraison funèbre au funérarium de Kasangiri peu avant la mise en terre de la dépouille de Emmanuel Mbaya Kaswende.

feu Faustin Mukalay a été conduit à sa dernière demeure au cimetière Rivière des anges de Kasangiri à Lubumbashi
.
Il s’en est allé, Faustino, ad patres! Laissant ses anciens collègues cheminots inconsolables. Un jour de deuil, ce mercredi 27 mars où feu Faustin Mukalay a été conduit à sa dernière demeure au cimetière Rivière des anges de Kasangiri à Lubumbashi. Auparavant, les obsèques de l’ancien Directeur du Département des Comptabilités et Fiscalité avaient eu lieu en présence du Gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe et du DG Fabien Mutomb Kan Kato. C’était à l’esplanade du bâtiment du 30 juin, où le Manager du chemin de fer congolais est allé personnellement pour rendre un dernier hommage à l’illustre disparu.

A cette occasion, le numéro un de la SNCC SA a déposé une couronne de fleurs sur le cercueil avant de s’incliner en signe d’hommage pour cet ancien collaborateur dont il a apprécié les loyaux services rendus au chemin de fer.

En guise de compassion à la faille biologique de Mukalay Kyupa, le DG Fabien Mutomb Kan Kato a également salué la veuve et les orphelins éplorés, pour les consoler. Le DG n’était pas seul, Les cheminots toutes catégories confondues étaient également présents au culte organisé en cette circonstance douloureuse par la Paroisse Galilée de l’Eglise Méthodiste-Unie.

Les membres du Comité de Management, les Directeurs et autres collègues du défunt, ainsi que le Président de la délégation syndicale nationale, M. Safila Makanino sont venus nombreux pour saluer la mémoire de l’ancien DDC.

Lors de la cérémonie de dépôt des fleurs, on a vu outre le DG, le Directeur Financier ,M. Hamisi Bin Kabarhuza et le Président de la DSN ainsi que les collègues du Département des Comptabilités et fiscalités.
Né à Likasi, le 06 août 1964, Mukalay Kyupa est décédé le 21 mars dernier à Lubumbashi. Il était détenteur d’un diplôme de licence en sciences économiques de l’Université de Lubumbashi. Depuis son engagement à la SNCC en mars 1994, le défunt avait connu de son vivant, une longue et fructueuse carrière, jusqu’à devenir Directeur du Département des comptabilités comme l’a souligné le Directeur de la Gestion du Personnel, M.Kapenga Kandolo, dans son oraison funèbre.
Obsèques à kananga de feu Tshilumba Mpandamali
Les obsèques de feu Tshilumba Mpandamali, ancien Directeur ai de la division des transports (DTRP) en region NORD (RN) ont eu lieu jeudi dernier à Kananga. Décédé le 14 mars vers 02h35 à la clinique de la SNCC SA, ce vaillant cheminot a été conduit à sa dernière demeure en présence des anciens collègues et membres de la famille biologique de l’illustre disparu.

Auparavant, un culte avait eu lieu dans la Paroisse Saint Laurent au quartier SNEL où le défunt confessait sa foi. L’inhumation a été faite au cimetière du quartier Hôpital, suivi d’un bain de consolation organisé à la Paroisse Universitaire Saint Marc dans la commune Kananga.

SNCCC: dotation en locomotives et vedettes pour booster sa capacité de transport

Longtemps considérée comme un canard boiteux, la SNCC sous le leadership de Fabien Mutomb kan kato , son directeur général, est actuellement dans la phase de redressement , soutenu par un programme initié par le Chef de l’Etat , SE Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, à la lumière de sa vision d’un Chemin de Fer moderne au cœur de l’Afrique.

C’est dans ce contexte qu’il sied dépingler le programme , sur fonds de la RLT, géré par le Ministère des transports, Voies de Communication et Désenclavement, et celui des finances, programme destiné aux investissements pour l’acquisition et la réhabilitation de l’outil de production de la SNCC afin de l’aider à jouer efficacement son rôle d’épine dorsale de l’économie nationale et de fer de lance de la lutte contre la pauvreté.

Ce programme s’est déjà concrétisé et continue à l’être, à travers, sans être exhaustif, les acquisitions ci-après :
– 100 portes conteneurs neufs en juin 2023,
– 4 vedettes rapides de ligne pour la relance du trafic lacustre sur le lac Kivu, dont l’inauguration a eu lieu le 09 janvier dernier par Son Excellence Monsieur le Chef de l’Etat,
– 2 (deux) locomotives d’occasion, réhabilitées et modernisées, sur une commande de 08,
– 5 locomotives neuves sur un lot de 10 attendues, et dont la remise officielle a eu lieu par Son Excellence Monsieur le Ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Marc EKILA LIKOMBO, le 11 mars dernier.

Comme réalisations au profit de la SNCC, on signale également la remotorisation du bateau LOKANDO qui opère sur le bief moyen du fleuve Congo entre Kindu-Ubundu, à la grande satisfaction des riverains du fleuve ; ceci a permis à la SNCC de contribuer au désenclavement des provinces du Maniema et de la Tshopo.

Ce sont là les réalisations visant à accroitre la capacité de traction et de transport de la SNCC par rail, lac et fleuve.

A ceci , s’ajoutent d’autres réalisations pour la réhabilitation de la voie ferrée. Il s’agit des travaux du renouvellement de la voie sur 19 Km sur le tronçon Lufupa-Kanzenze, de l’acquisition de 70.000 traverses métalliques neuves et de 8.800 tonnes de rails en cours d’acheminement.

Occasion pour le Manager du chemin de fer de saluer cette acquisition qui permet à la société de satisfaire sa clientèle.

Les 5 locomotives de la série 1800 présentent des caractéristiques adaptées au profil de la voie de la SNCC qui s’étend sur 3.641 Km et dessert 12 des 26 provinces de la RDC. A savoir poids : 90 Tonnes, moteur de 12 cylindres, contrôle électronique par microprocesseur. Capacité de traction d’une charge allant jusqu’à 20.000 Tonnes.

Cette acquisition apporte un ouf de soulagement dans l’exploitation des trains et permet d’améliorer leur déserte aussi bien pour le trafic des marchandises que pour le trafic voyageurs.

Si Fabien Mutomb Kan Kato et son staff ont réussi à se donner les moyens de traction, il reste un défi à relever s’agissant de la voie ferrée dont l’état laisse à désirer sur certains secteurs. Cela dit, Fabien Mutomb n’a pas attendu l’arrivée de locomotives neuves pour s’attaquer au dossier ‘’Voie’’.

En effet, après le renouvellement de 16 Km du tronçon Lufupa – Kanzenze, plus 3 Km entre Lufupa-Lungenda, sur l’axe Kolwezi-Dilolo, la Direction Générale SNCC a consenti des investissements pour approvisionnement en traverses, rails et autres matériels de voie en vue de lancer de gros travaux de voie sur les sections les plus abimées soit plus de la moitié de 3641 Km de son réseau (DIF).

Plus de 11.000 sur les 30.000 traverses métalliques achetées sur fonds de la RLT sont déjà disponibles au site de l’étincelage au quartier industriel à Lubumbashi. 20.000 autres sont attendues dans le cadre du préfinancement consenti par le partenaire IMPALA pour le renouvellement de 61 Km entre Lufupa-Dilolo.

Plus de 20.000 traverses ont été utilisées lors de travaux de renouvellement à Lufupa-Kolwezi. En outre, 8.800 tonnes de rail sont en cours d’acheminement sur fond de la RLT.

Toujours sur financement de la RLT, une nouvelle ligne de concassage a été acquise pour la carrière de Lusindoie à Kongolo. Les carrières de Kakopa, (Lualaba), de Kaniama (Lomami) et de la Nganza (Kasaï Central) font également l’objet d’un grand intérêt de la Direction Générale en tant que sources d’approvisionnement et de transformation du ballast, matériau essentiel dans la construction et le renouvellement du chemin de fer.

Pour la carrière de Kakopa, la SNCC envisage d’acquérir sur fonds de la Redevance Logistique Terrestre (RLT), un lot d’engins roulant d’excavation, de manutention et de sondage.

Il s’agit de pelle chargeuse, bulldozer, camion benne, chargeuse mécanique ainsi que de pièces de rechange.

Elle entend également acquérir des pièces de rechange des engins lourds de la voie (Bourreuse, Régaleuse, Degarnisseuse………….), des kits de soudure aluminothermique pour rails de type BCK 29 Kg/m et 40 Kg/m. du sable et graviers pour la fabrication des traverses en béton armé bi bloc.
– Des outillages manuels et des petits engins de voie
– Des engins roulants d’excavation de manutention et de soudage à la carrière de Lusindoie
– Acquisition d’une régaleuse neuve ré profileuse de ballast.

Face aux érosions qui menacent la voie, il est prévu, dans le cadre des investissements financés par la RLT, la dotation de chaque Région d’exploitation de la SNCC, d’un atelier mécanisé composé d’engins lourds de Génie Civil.

Il est également prévu des travaux de maintenance et de désherbage de la voie pour permettre une meilleure fluidité du trafic.

Outre des investissements en terme de matériel, il y a lieu de noter également les efforts déployés sur le chapitre des Ressources Humaines dont le rajeunissement demeure le cheval de bataille de la Direction Générale dans le processus de redressement de la SNCC.

Dans cet ordre d’idée, on peut souligner notamment le recrutement de 50 agents de la voie d’abord, puis de 250 avant d’engager 200 autres pour les secteurs Techniques.

Sans oublier le plan de mise en retraite qui attend l’aval du Conseil d’Administration avant son exécution.

Avis au public relatif aux tarifs de transport des voyageurs à bord des vedettes de la SNCC sur le lac KIVU

A dater de ce vendredi 16 fevrier 2014, la SNCC a rendu pubics ses tarifs de transport des voyageurs à bord des vedettes sur le lac KIVU.
1. A bord de la VEDETTE VIP ”FATSHI PRESIDENT”: 50$US (CINQUANTE DOLLARS AMERICAINS), VOYAGE ALLER SIMPLE sur l’itineraire BUKAVU-GOMA-BUKAVU;
2. A bord de la VEDETTE ORDINAIRE ”BUKAVU”: 35$US (TRENTE ET CINQ DOLLARS AMERICAINS), VOYAGE ALLER SIMPLE sur l’itineraire BUKAVU-GOMA-BUKAVU;
3. A bord de la VEDETTE ORDINAIRE ”IDJWI” : 35$US (TRENTE ET CINQ DOLLARS AMERICAINS), VOYAGE ALLER SIMPLE sur l’itineraire BUKAVU-GOMA-BUKAVU;
4. A bord de la VEDETTE ORDINAIRE ”KALEHE”: 15$US (QUINZE DOLLARS AMERICAINS), VOYAGE ALLER SIMPLE sur l’itineraire BUKAVU-MONVU;
10$US (DIX DOLLARS AMERICAINS), VOYAGE ALLER SIMPLE sur l’itineraire MONVU-bagarula;
10$US (DIX DOLLARS AMERICAINS), VOYAGE ALLER SIMPLE sur l’itineraire BAGARULA-KALEHE;
15$US (QUINZE DOLLARS AMERICAINS), VOYAGE ALLER SIMPLE sur l’itineraire KALEHE-GOMA;

Ces tarifs sont contenus dans l’Avis au public N°02/SNCC/2024 du 16 fevrier 2024 qui souligne que la TVA de 16% est déjà incluse dans les dits tarifs.
La clientèle est appelée à noter cependant ce qui suit
-Les effets personnels doivent être emballés dans des sacs de voyage, sacoches, valises , tous de dimension moyenne ne dépassant pas 20(VINGT) kg.
-Tout colis surdimensionné ne sera pas accepté.